Reconversion professionnelle : quelle formation choisir ?

Dans un parcours professionnel, il n’est pas rare qu’on songe à changer de métier. Plusieurs raisons peuvent motiver une personne à changer de voie professionnelle : la recherche d’une meilleure qualité de vie, un quotidien plus épanouissant, la découverte de sa vraie vocation. Toutefois, une reconversion ne s’improvise pas, cela doit passer par une formation. Laquelle choisir ? Pour être sûr de votre choix, nous vous conseillons de vous poser quelques questions pertinentes.

Quelles sont les motivations qui vous poussent à changer de métier ?

La reconversion professionnelle est une étape importante de votre vie active. En général, on la choisit pour réaliser le travail de ses rêves, pour saisir une opportunité intéressante ou fuir une fonction qui déplaît au travailleur.

Avant d’aller plus loin, nous vous conseillons de faire un bilan de ce que vous ressentez dans votre métier actuel. Identifiez d’une part ce qui correspond à vos attentes : le salaire, l’horaire de travail, l’environnement au travail, et d’autre part ce qui vous semble démotivant par rapport au poste : les tâches, les responsabilités et les perspectives d’évolution du poste, etc.

Pour quelle formation opter ?

Il est peu conseillé de quitter le poste actuel si vous n’avez aucune piste et des opportunités plus ou moins à portée de main. Si vous craignez de ne pas avoir du temps pour vous former professionnellement dans un autre domaine tout en maintenant votre poste, il existe aussi des formations professionnelles qualifiantes par correspondance. Vous pouvez suivre le lien suivant pour en apprendre davantage sur les programmes proposés par certains établissements de formation.

Quelle formation choisir ? Si vous êtes indécis quant à la filière vers laquelle vous tourner, il faut se poser un certain nombre de questions :

  • avez-vous un talent en particulier ?
  • avez-vous une attirance pour un domaine précis ?
  • est-ce envisageable pour vous ?
  • avez-vous des diplômes et des spécialisations inexploitées sur votre CV ?

Vous pouvez aussi vous soumettre à des tests d’orientation afin de savoir vers quel secteur professionnel se tourner.

Comment financer sa formation ?

Une fois le projet de reconversion défini, la meilleure chose à faire est de trouver un moyen de le financer. En effet, les coûts de formation peuvent constituer un frein majeur à la reconversion. Voici 3 modes de financement à envisager.

L’Aide à la reprise ou à la création d’entreprise (Arce)

Il s’agit d’une aide financière destinée aux demandeurs d’emploi, leur permettant d‘utiliser en partie l’allocation-chômage pour financer leurs projets. Si l’initiateur du projet opte pour le versement sous forme de capital, le montant de l’aide financier s’élève à 45 % du montant total des allocations-chômage encore non perçues par le demandeur. Cette aide financière vise surtout à encourager l’entrepreneuriat.

Le Compte Personnel de Formation (CPF)

Ce compte permet de financer la formation de toute personne active sur le marché du travail. Pour un travailleur à temps plein, le compte est alimenté chaque année par un montant variant entre 500 € et 5 000 €. Pour un travailleur non qualifié, le montant peut s’élever jusqu’à 8 000 €. L’avantage de ce dispositif d’aide est que le travailleur garde son poste tout en bénéficiant de la formation. Pour rappel, le montant disponible sur le CPF ne peut être utilisé que pour payer des formations.

Le CPF de transition

Ce mode de financement permet au salarié à titre individuel de bénéficier d’une formation de longue durée en vue de la reconversion professionnelle. La durée de la formation est en fonction du projet. Pour en bénéficier, l’employé en CDI doit justifier de 24 mois d’ancienneté au sein de la même entreprise. L’employé en CDD peut aussi en bénéficier avec une ancienneté de 24 mois au cours des cinq dernières années, dont quatre mois en CDD.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *