Liste des métiers dans le secteur de l’automobile

Par métiers de l’automobile, on entend toutes les activités générées par la durée de vie d’une voiture. Ce secteur couvre donc aussi bien la conception d’un véhicule que sa vente ou encore sa réparation. De fait, la liste des métiers de l’automobile est fournie, et tous ceux qui vivent de ce secteur ne plongent pas la main dans le cambouis ! Loin de là. Nous allons vous présenter quelques-uns des plus populaires de ces métiers.

La liste des métiers de l’automobile est longue

Les métiers du secteur de l’automobile se comptent par dizaines. Mais, les plus courus sont :

  • Acheteur ;
  • Aérodynamicien ;
  • Carrossier ;
  • Chef des ventes ;
  • Contrôleur technique automobile ;
  • Désigner industriel ;
  • Dessinateur en construction mécanique ;
  • Électromécanicien ;
  • Ingénieur calcul ;
  • Ingénieur en automatisme ;
  • Ingénieur en mécanique ;
  • Logisticien ;
  • Mécanicien-outilleur ;
  • Sellier ;
  • Soudeur ;
  • Technicien de maintenance industrielle ;
  • Technicien automobile.

Vous l’aurez compris, il est impossible de présenter dans le détail tous ces métiers dans ce billet. Parcourons-en donc quelques-uns !

Acheteur

Le rôle de l’acheteur est clair. Il lui revient de faire l’acquisition des produits et services nécessaires à son entreprise. Surtout, il doit négocier les conditions de prix les plus avantageuses, mais pas seulement. L’acheteur doit aussi veiller à obtenir les meilleures conditions de délai et de service après-vente. L’acheteur établit une relation de travail étroite avec le service marketing ou comptable dans l’industrie de l’automobile.

Pour prétendre occuper un tel poste, il faut disposer de préférence d’un Bac + 3 professionnel ou un diplôme d’une école de commerce. Les détenteurs d’un diplôme d’école supérieure de commerce ou d’un diplôme d’ingénieur avec un mastère spécialisé en achat sont très recherchés. Mais, un BTS complété de quelques années d’expérience professionnelle peut également faire l’affaire. Quant au salaire débutant mensuel d’un acheteur dans le secteur de l’automobile, il est estimé à 3333 euros bruts.

Carrossier

Le changement d’un pare-chocs ou le redressement d’une tôle de véhicule froissée est de son ressort. Mais parfois, une voiture est juste bonne à la casse parce que trop usée pour faire l’objet d’une réparation. Vivez-vous en Ile-de-France et désirez-vous vous débarrasser d’une épave de voiture sans débourser un rond ? Vous pouvez vous rendre sur https://www.epave-voiture.fr/.

Tous les carrossiers ne sont pas des carrossiers réparateurs. Il existe également des carrossiers peintres, même si bien souvent, un carrossier réparateur est dans le même temps un carrossier peintre. Pour devenir carrossier, il faut passer un CAP construction des carrosseries, peinture en carrosserie ou réparation des carrosseries. On peut aussi accéder à ce métier en suivant un parcours plus long de 3 ans après le premier cycle du collège, sanctionné par un bac pro en construction des carrosseries ou réparation des carrosseries. Il est bien sûr possible pour ceux qui le souhaitent d’obtenir un BTS en conception et réalisation de carrosserie ou une licence professionnelle en métiers de l’industrie. Le salaire débutant mensuel d’un carrossier est de 1539 euros bruts.

Contrôleur technique automobile

Le contrôleur technique automobile a pour fonction d’examiner les voitures sous tous les angles, des pneus aux freins en passant par les suspensions et l’échappement. Il lui revient d’identifier tout ce qui va à l’encontre de la réglementation. Par la suite, le contrôleur technique se doit de procurer des conseils aux conducteurs et de leur indiquer les réparations à réaliser. Pour exercer le métier de contrôleur technique automobile, il faut détenir un agrément préfectoral. Celui-ci est uniquement délivré aux individus pouvant justifier d’un diplôme ou d’une expérience dans la réparation automobile. Il faut au moins disposer d’un bac professionnel en mécanique, électricité, électronique ou carrosserie automobile pour être qualifié. Un contrôleur technique débutant est payé mensuellement à 1539 euros bruts.

Dessinateur en construction mécanique

En amont à sa fabrication en usine, un appareil de chauffage ou de plomberie doit dans un premier temps faire l’objet d’une description. Celle-ci se réalise au moyen de plans et de schémas. Et c’est le dessinateur en construction mécanique qui s’y colle ! Ce professionnel qui peut travaillersur divers projets ne se contente pas de la définition de l’architecture des produits. Il doit également s’assurer de leur faisabilité. Après avoir analysé virtuellement les pièces, il procède si nécessaire à leur modification. Ensuite, il passe à l’analyse de la maquette numérique afin de concevoir un plan aussi détaillé que possible. Le dessinateur en construction mécanique a par ailleurs pour attribution de chercher les solutions techniques possibles et d’établir un plan avec diverses vues.

Un dessinateur en construction mécanique commence souvent en tant que dessinateur d’études. Par la suite, il peut passer dessinateur projecteur et même devenir chef de projet, voire responsable de bureau d’études ou responsable de servicemaintenance. Pour exercer ce métier, il faut détenir au minimum un Bac + 2 en conception de produits industriels ou en conception et réalisation de carrosseries ou de système automatiques. Les titulaires d’un DUT en génie mécanique et productique sont aussi qualifiés pour être des dessinateurs en construction mécanique.

Ingénieur calcul

L’ingénieur calcul a pour attribution de réaliser l’étude de la résistance des matériaux et structures. C’est un mathématicien industriel qui se sert de logiciels de calcul de pointe pour identifier les contraintes qui s’exercent sur les pièces avant leur conception. Travaillant avec les concepteurs, les idées qu’il peut apporter au sujet des processus de fabrication sont les bienvenues. L’ingénieur calcul est parfaitement à l’aise avec l’anglais technique et les logiciels 3D de dessins et conceptions assistés par ordinateur. Pour exercer cette profession qui fait appel à de grandes capacités de réflexion, de rigueur et d’organisation, il faut être titulaire d’un Bac + 5 par exemple en calcul et modélisation ou en calcul scientifique.

L’ingénieur en mécanique exploite au mieux les technologies de pointe pour concevoir de nouveaux produits. C’est lui qui est chargé de l’organisation de la fabrication des turbines, trains d’atterrissage, boîtes à vitesses ou encore moteurs. Il a aussi pour rôle d’améliorer les moyens de production. Pour devenir ingénieur en mécanique, il faut suivre une formation de cinq ans après le bac sanctionnée par un diplôme d’ingénieur ou un master en mécanique. Un ingénieur en mécanique gagne mensuellement pour ses débuts 2500 euros bruts.

Mécanicien outilleur

Il est de la responsabilité du mécanicien outilleur de fabriquer et d’assurer l’entretien des outils tels que les matrices, moules et poinçons. Il s’agit d’éléments essentiels à la production massive des tableaux de bord de voiture, portières et autres pièces industrielles. Pour devenir mécanicien outilleur, il faut passer avec succès un bac pro technicien modeleur, technicien outilleur ou techno STI2D. Un mécanicien outilleur débutant gagne mensuellement 1539 euros bruts.

Technicien automobile

Le rôle du technicien automobile est de procéder à l’entretien et à la réparation des véhicules pourvus d’un système électronique de plus en plus sophistiqué. Que l’origine d’un problème se trouve au niveau de l’injection, du freinage, de la transmission ou encore de la suspension, il lui revient de le détecter et d’établir un diagnostic précis. Il se base sur les renseignements que lui donne le conducteur du véhicule et sur ses propres constats pour lancer une série de tests. Et c’est de l’interprétation des résultats issus de ces tests qu’il arrive à déterminer ce qui cloche.

Par la suite, il lui faudra lister les travaux de réparation à réaliser et les pièces à changer, avant d’établir le planning de l’intervention. Enfin, il procédera à la réparation proprement dite, aux réglages nécessaires et aux essais sur route avant de livrer l’automobile à son conducteur. Pour devenir technicien automobile, il faut préparer et obtenir un bac pro ou un BTS maintenance des véhicules. Ce professionnel débute avec un salaire mensuel brut de 1539 euros brut.

Vous avez à présent une large idée des métiers de l’automobile et une idée plus précise de certains de ces métiers. Lequel vous dit ? Faites votre choix !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *