Devenir un bon manager : les clés pour y arriver

Aujourd’hui, plusieurs entreprises affectent à des personnes la responsabilité de motiver leurs équipes. Pour la réussite de cette mission, le manager doit maîtriser quelques règles susceptibles d’aider à mieux renforcer les capacités des travailleurs. En effet, ce n’est pas toujours facile de prendre les devants et de donner des ordres. Pour vous aider, voici tout ce qu’il faut savoir et faire pour être un manager compétent.

Commencer sur une bonne base

Le bon manager, déjà dès sa prise de fonction, doit veiller à partir sur une bonne base avec ses subordonnés. Vous pouvez lire sur cette page, l’essentiel à savoir à ce propos. La première des choses à faire, c’est de poser les bonnes règles de façon claire. Pour y arriver, vous pourrez leur rappeler les objectifs à atteindre et ce que vous attendez d’eux. Cela témoigne de votre autorité et met votre équipe en confiance.

Aussi, est-il important de faire une certaine confiance aux membres de votre équipe. Après tout, vous êtes appelés à travailler ensemble sur de longues périodes. C’est pourquoi procéder à un management par les rôles reste la meilleure solution. Ainsi, vous donnez la possibilité à chaque personne d’être entièrement autonome. Cela leur permet de prendre conscience de la confiance placée en eux et, par ricochet, les amène à faire un travail remarquable.

Cependant, il faut savoir qu’être manager, c’est aussi savoir recadrer. Il est alors important d’être dans l’équilibre et de ne pas recadrer à tout bout de champ. Cela ne servira qu’à entacher votre image. L’idéal serait d’être un appui, un modèle et non un bourreau à la recherche d’une victime.

Apprendre à déléguer

Assurément, être manager, c’est avoir sur soi d’autres responsabilités. Bien souvent, on est tenté de garder un œil sur le travail d’équipe. Ce qui est tout à fait normal. En revanche, il n’est pas toujours opportun d’essayer de les contrôler. Autrement, l’équipe ne se sentirait pas totalement libre de bien faire le travail qui lui a été confié.

En effet, un bon manager ne devrait pas être un poids pour son équipe, mais plutôt un support, un soutien. Son principal rôle est de faciliter le quotidien de son équipe. Ainsi, il favorise le développement du travail collectif et permet à cette dernière d’émerger des solutions nouvelles. Ceci n’est véritablement possible que lorsqu’il serait parvenu à déléguer des tâches.

En réalité, il n’a pas besoin d’ordonner, mais plutôt de demander à quelqu’un de faire telle ou telle chose dans le but d’obtenir tel résultat. Et pour y parvenir, il va lui falloir faire confiance aux membres de son équipe. Ce faisant, ceux-ci pourront s’exprimer et donner leur avis de façon équitable.

Par ailleurs, le bon manager doit être à même d’arbitrer. Ainsi, en cas d’éventuels problèmes, il doit s’assurer que l’équipe se concentre sur le travail à accomplir.

Poser des limites

Il n’est plus besoin de mentionner qu’être manager augmente votre charge de travail. Le premier défi à relever est de montrer que vous êtes à la hauteur des nouvelles responsabilités. C’est en raison de cela qu’il est judicieux de se poser des limites. Cela vous empêche de vous éloigner de l’objectif principal du travail à accomplir. Vous avez la possibilité de :

  • Ne pas répondre à toutes les demandes ou sollicitations ;
  • Donner de la priorité aux dossiers à forte valeur ajoutée ;
  • Ne pas surcharger votre agenda pour avoir le temps de vous concentrer afin de gérer les éventuels problèmes, etc.

Toutes ces limites posées ne sont rien d’autre que la carte verte vous permettant de rester concentré et de ne pas perdre de vue l’objectif. Ainsi, il vous sera plus facile de n’avoir en tête que la réussite de votre travail. Un bon manager doit être avant tout quelqu’un de très discipliné et ordonné.

Dans la plupart des cas, face aux problèmes, il est bon de regarder les choses telles qu’elles sont et de bien les analyser. Cela vous donne la possibilité de trouver des solutions collectives et de les mettre en œuvre.

Être transparent et faire des retours constructifs

La transparence est ce qui fait du manager un chef compétent. En effet, être un manager transparent, c’est donner toutes les informations nécessaires à la personne que l’on manage. Cela permet à ce dernier de disposer des outils adéquats pour réussir son travail. Il n’est donc pas astucieux de cacher des informations importantes à ses subordonnés. Autrement, le travail n’irait pas à son plein achèvement.

Par ailleurs, faire des feedbacks constructifs à ses collaborateurs parait parfois un bon moyen. L’objectif étant de toujours améliorer la qualité du travail fourni. Pour le faire, basez-vous beaucoup plus sur les expériences faites.

D’abord, débutez par des feedbacks positifs en mettant en valeur les atouts de vos collaborateurs, quelles que soient leurs erreurs. Ensuite, il faudra abonder sur les retours négatifs. À ce niveau, vous pouvez dire les points d’améliorations envisageables. La tonalité peut être beaucoup plus conciliante qu’agressive au risque de froisser ces derniers. Un feedback positif leur permet de se refaire confiance et de se corriger pour les autres fois.