Conduite d’engins de chantier : pourquoi suivre une formation CACES ?

D’après les chiffres de 2020, un demi-million de cas d’accidents mortels de travail ont été enregistrés. Par ailleurs, les conducteurs d’engins de chantier sont en tête de liste dans ce tableau macabre. C’est logiquement donc que, pour revoir à la baisse ce chiffre dès l’aube du 21ème siècle, le Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) encourage les préposés à la conduite d’engins de manutention ou de levage à suivre une formation CACES. Mais, en quoi consiste une telle formation ? Quels sont les avantages à suivre une formation CACES ? Nous vous invitons à en savoir davantage dans cet article.

En quoi consiste la conduite d’engins de chantier ?

La conduite d’engins de chantier est à rechercher dans les BTP. Il s’agit d’un métier à part entière qui nécessite une connaissance profonde des engins poids lourds, un savoir-faire professionnel et une dextérité de maître. Il a rapport à l’ingénierie et à la construction. Après une bonne formation, comme vous pouvez le voir ici https://www.catrformation-idf.com, les conducteurs d’engins de chantier peuvent se retrouver aux commandes :

  • d’une pelleteuse ;
  • d’une grue ;
  • d’un niveleur ;
  • d’un bulldozer, etc.  

Comme on peut le voir, la conduite d’engins de chantier nécessite adresse manuelle, intelligence et prudence, car les risques sont énormes en fonction des terrains ou de l’activité. C’est pour cette raison qu’il est conseillé de se faire former comme vous pouvez le voir ici, d’avoir de l’expérience avant de prétendre à la conduite de tels engins.

La nécessité de suivre une formation CACES

La formation pour l’obtention d’un Certificat d’Aptitude à la Conduite en Sécurité (CACES) est d’une nécessité absolue quand on désire embrasser les métiers relatifs aux poids lourds. La loi est stricte là-dessus. Par ailleurs, comment se déroule-t-elle ? Le choix se fait depuis le secondaire ou les centres de formation professionnelle avec un CAP en conduite d’engins, carrières ou travaux publics. L’expérience peut se poursuivre avec un Brevet professionnel ou un BAC professionnel en conduite d’engins de chantier de travaux publics.

Avec l’esprit compétitif du marché actuel, c’est logiquement qu’il est conseillé de suivre un cursus approfondi en la matière. Car, même si la demande est forte sur le marché, les employeurs pencheront toujours en faveur des plus diplômés et des plus expérimentés afin de minimiser les risques tout en bénéficiant d’un travail impeccable. Une bonne formation garantit donc de gros chantiers et par conséquent de bonnes entrées. Toutefois, il convient de notifier que le métier de conduite d’engins de chantier est très sollicité.

Les aptitudes nécessaires en plus de la formation CACES

Pour prétendre au métier de conducteur d’engins de chantier certaines aptitudes sont nécessaires en plus de la formation. En effet, puisque les muscles seront sollicités, il convient d’avoir une bonne condition physique. Les machines sont puissantes et leurs secousses ou vibrations ne manqueront pas de secouer le pilote. Par conséquent, ce dernier doit avoir une santé physique irréprochable. Mieux, la volonté, l’esprit de travail en équipe et le sens de la responsabilité ne doivent en aucun cas lui faire défaut. Seule une volonté ferme peut permettre de rester imperturbable face aux aléas du métier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *