Comment changer de métier à 40 ans ?

Franchir le cap de la quarantaine est une étape très importante, surtout d’un point de vue professionnel. C’est une période où l’on peut ressentir le besoin de vivre de nouvelles expériences professionnelles. Cependant, de nombreuses personnes éprouvent un sentiment d’inquiétude à l’idée de trouver un nouvel emploi à 40 ans. Pourtant, opérer une reconversion professionnelle est bien possible. C’est d’ailleurs l’âge idéal pour réaliser un tel projet. Voici comment s’y prendre pour changer de métier !

Le bilan de compétences, une étape capitale de la reconversion professionnelle

Dans le cadre d’une reconversion professionnelle, il est primordial de capitaliser ses compétences. En effet, le manque d’expérience ou de compétences peut constituer un obstacle pour votre projet de reconversion. À cet effet, il est recommandé de se faire accompagner par un professionnel. Vous pouvez d’ailleurs contacter Nextformation pour faire un bilan de compétences dans le cadre de votre projet de reconversion professionnelle. Cette démarche a pour objectif de passer en revue vos aptitudes professionnelles et d’identifier vos forces et faiblesses, mais également vos nouveaux intérêts professionnels. Cela permettra en outre d’appréhender les évolutions envisageables en rapport avec votre carrière.

Le bilan de compétences est une procédure qui implique de nombreuses étapes. Le conseiller en reconversion professionnelle qui vous accompagnera pourra ainsi :

  • réaliser un entretien préliminaire,
  • faire un point sur vos acquis personnels et vos aspirations,
  • établir un bilan de vos besoins et de vos connaissances.

À la fin de l’entretien, le conseiller se chargera de vous proposer des pistes de reconversions professionnelles possibles.

reconversion professionnelle formation

Faites une étude approfondie du marché de l’emploi

Une fois le bilan de compétences établi, il est nécessaire d’étudier les différents secteurs d’activités qui correspondent à vos ambitions ou votre profil. Il est conseillé à cet effet de privilégier les secteurs d’activité les plus pourvoyeurs en termes d’offres de recrutement. Dans la même optique, essayez d’identifier les métiers les mieux cotés actuellement, ainsi que les métiers d’avenir.

Bien qu’un métier puisse vous attirer, il est inutile de vous y intéresser si vous savez qu’il disparaîtra dans les prochaines années. Il en est de même si vos analyses démontrent que le secteur en question recrute peu de personnes à long terme. Afin de ne pas faire fausse route dans vos investigations, vous pouvez vous renseigner auprès de professionnels déjà en activité. Ils pourront vous donner des informations sur leur métier et vous donner leur avis sur l’état du marché de l’emploi dans votre région.

Enfin, il faudra réfléchir sur un parcours de formation lié à vos orientations professionnelles.

Trouvez une formation professionnelle

Pour les personnes en quête de reconversion professionnelle, la formation s’avère une étape incontournable. Certes, vous possédez de l’expérience et cela est un atout indéniable. Cependant, puisqu’il s’agit d’un nouveau métier, il est indispensable d’acquérir de nouvelles compétences. Le marché de l’emploi étant est très concurrentiel, il est avantageux de faire valoir un bon diplôme.

Pour cela, la nécessité de se former s’impose. Rassurez-vous, il est bien possible de suivre une formation, même à 40 ans. Dans le cas d’un quadragénaire, l’idéal est d’accorder un intérêt aux formations à distance et adaptées aux adultes. Ici, l’avantage réside dans le fait que vous pouvez suivre la formation à votre rythme et sans contraintes.

Enfin, si vous possédez un compte personnel de formation (CPF), vous avez alors la possibilité de financer entièrement ou partiellement votre formation. Pour cela, il est nécessaire que le cursus en question soit éligible au CPF.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *