5 bonnes pratiques d’onboarding à mettre en place dans votre entreprise

De plus en plus d’entreprises proposent désormais un parcours d’intégration à leurs nouveaux arrivants. Que l’onboarding soit original ou classique, le but reste le même : intégrer les nouvelles recrues et les rendre opérationnelles rapidement.

L’accueil des nouvelles recrues est bien souvent trop rapide et mal préparé. C’est pour cette raison que de plus en plus d’entreprises mettent en place l’onboarding. Il s’agit en fait du moment où le nouvel arrivant prend connaissance des savoir-faire et savoir-être de l’entreprise. Mais qu’est-ce que l’onboarding exactement et quelles sont les pratiques à mettre en place ?

L’onboarding c’est quoi et ça sert à quoi ?


L’onboarding, c’est le processus d’accueil et d’intégration de chaque nouvelle recrue dans l’entreprise. On y a notamment recours durant la procédure de recrutement pour une start-up. Ce système est mis en place par les entreprises qui souhaitent aider un nouvel arrivant à faire face à son nouvel environnement de travail. Pour ce faire, des informations lui sont fournies sur le nouvel employé les valeurs de l’entreprise.

Une présentation de ses nouveaux collègues est également effectuée. A la fin de la procédure, le salarié dispose par ailleurs de toutes les informations nécessaires sur ses futures missions. Choisir de suivre un système d’onboarding comporte plusieurs avantages. Non seulement cela cultive l’image de marque de l’employeur, mais cela augmente aussi la productivité du nouvel arrivant. Puisqu’il est mieux intégré, il s’avère alors plus rapidement efficace. Notons aussi que l’onboarding est aussi un bon moyen de fidéliser les recrues et d’en attirer de nouvelles.

5 pratiques à mettre en place pour un onboarding réussi

L’onboarding est dans la continuité du processus de recrutement, c’est une pratique souvent mise en place dans les start-up pour faciliter l’intégration des nouveaux employés. Alors, comment mettre en place un onboarding efficace ? Voici 5 pratiques essentielles :

1. Préparer l’arrivée des nouveaux employés en amont

Rien de pire que d’arriver dans un nouveau lieu de travail et d’avoir l’impression de déranger et/ou de ne pas être attendu. Il est donc primordial de préparer en amont le matériel dont votre nouveau collaborateur aura besoin. Un bureau, un ordinateur, un carnet, un stylo, une tasse à café, mais aussi ses accès internet à ses comptes, sa session, sa boîte mail….

2. Offrir un kit d’onboarding

Donner à son arrivée un kit d’intégration au nouveau, c’est une pratique incontournable de l’onboarding qui est très souvent réalisée durant un recrutement orienté start-up. À l’intérieur de ce kit, vous pouvez placer un petit carnet parlant de l’histoire de l’entreprise, de ses valeurs, un trombinoscope de l’équipe, ainsi que des bonnes adresses du quartier.

Si vous utilisez un lexique particulier dans votre travail ou votre entreprise, n’oubliez pas de glisser un dictionnaire de votre vocabulaire. Pensez également aux goodies, qui permettent de se sentir intégré à une équipe. Il peut s’agir par exemple d’une gourde ou d’une clé USB aux couleurs de la marque. Gissez le tout dans un tote-bag au nom de l’entreprise !

3. Impliquer les collaborateurs

Vous ne pouvez pas réaliser seul un onboarding. Pour qu’il soit réussi, il faut impliquer toute l’équipe. Dans cette optique, prenez le temps de prévenir tous les employés de l’arrivée d’un nouvel élément dans l’équipe.

Dès son arrivée, ou à un moment donné lors de son intégration, prévoyez un moment avec tous les employés, ou au moins sa direction et les personnes avec qui il travaillera directement. Pour cela, pourquoi ne pas prévoir un petit déjeuner rapide ?

4. Faire des points réguliers

Le processus d’intégration ne se fait pas en un jour. Personne ne s’intègre à autant de nouveautés en une semaine. Pensez alors à prévoir des moments pour faire le point avec votre nouvelle recrue. Selon le cas, vous pouvez opter pour la première semaine, le premier mois ou tout simplement au bout de 3 mois… Durant cette rencontre, demandez-lui comment il se sent, s’il a besoin d’informations supplémentaires…

Attention cependant à ce que la nouvelle personne ne prenne pas cela comme une surveillance accrue ou un rendez-vous stressant. Pour cela, vous pouvez peut-être prévoir ces instants dans un cadre plus décontracté, comme lors du déjeuner par exemple.

5. Mettre en place le parrainage

Dans un processus d’intégration, si vous voulez aller plus loin, vous pouvez mettre en place un système de parrainage dans lequel un collaborateur prend sous son aile la nouvelle recrue. Cette technique est souvent utilisée dans les recrutements orientés start-up.

Cette pratique d’onboarding permet au collaborateur “parrain” de se sentir utile et de partager son expérience. Le nouvel arrivant peut de son côté se sentir intégré tout en ayant la possibilité de poser des questions sans avoir l’impression de déranger tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *