Top 5 des principaux métiers du secteur de l’automobile !

Les automobiles occupent une place prépondérante dans toutes les sociétés en raison de leur importance. Cette filière met en effet à dispositions de nombreux modèles de véhicules et d’engins avec de grandes utilités notamment pour le transport. La filière automobile induit également une longue chaîne d’intervention de spécialistes qui permettent aux utilisateurs finaux de profiter idéalement des véhicules.

Ainsi, le domaine de l’automobile offre de véritables opportunités d’emplois intéressants et bien rémunérés. Découvrons d’excellentes alternatives de métiers liés à l’automobile et quelques astuces pour s’y lancer convenablement.

Un secteur avec de nombreux tentacules


L’automobile induit plusieurs produits et services qui permettent d’utiliser plus facilement les véhicules et engins proposés. Ainsi, ce secteur est source de nombreux emplois et salariés à travers le monde. En France par exemple, près de 81 % des foyers disposent d’une automobile. Les métiers du secteur de l’automobile font référence à l’ensemble des éléments intervenants à une étape du cycle de production ou de vie d’une voiture. Dans un premier temps, ce domaine fait appel à un besoin de conception et de construction. Ensuite, il faut vendre, acheter, louer et souscrire à une multitude d’abonnements tels que l’assurance, l’entretien ou la réparation.

Toutefois, le secteur de l’automobile va bien plus loin en incluant d’autres services spécialisés comme les pilotes, les conducteurs, les chefs de publicités automobiles ou encore les stations de service. Pour un dépannage auto à Paris notamment, vous avez d’excellentes alternatives de services à consulter. Les métiers du secteur de l’automobile sont bien plus nombreux et évoluent continuellement au fil du temps. À présent, parcourons les métiers de l’automobile les plus en vogue pour un emploi.

Le vendeur automobile

Le vendeur automobile est principalement un agent commercial à la solde d’une marque ou d’une société de distribution. Sa principale mission consiste en effet à augmenter le chiffre d’affaires de la société. Ce professionnel est le premier en contact des clients et il a pour mission d’incarner les valeurs de son entreprise. De même, il met son expertise au service de la clientèle pour les orienter dans le choix des véhicules adaptés à leur besoin. Évidemment, l’objectif principal du vendeur automobile est de vendre. Les fonctions du vendeur automobile sont généralement bien plus larges. En effet, ce dernier propose également des plans de financement et des crédits annexes.

Par ailleurs, un vendeur automobile veille à la concurrence, reste en marge des avancées dans ce domaine et fidélise son portefeuille client. Le métier de vendeur automobile requiert toutefois des qualités précises pour l’atteinte des objectifs de base qui est capitale. Entre autres, le vendeur automobile est :

  • dynamique ;
  • rigoureux ;
  • minutieux ;
  • négociateur ;
  • communicateur
  • flexible ;
  • à l’écoute.

La profession de vendeur automobile devient souvent une véritable passion pour les professionnels. De plus, ce métier bénéficie d’une marge salariale assez intéressante. Le salaire brut varie souvent entre 800 euros et 1500 euros. Compte tenu des performances de vente, diverses primes permettent de ramener le salaire mensuel à plus de 3000 euros. La profession de vendeur automobile peut connaître des particularités et un titulaire de ce poste peut envisager de belles évolutions au sein d’une entreprise.

Le carrossier et peintre


Le carrossier automobile fait des réparations sur les carrosseries des véhicules accidentés ou endommagés. Ainsi, le quotidien de ce professionnel consiste à débosseler ou à fabriquer de nouvelles pièces pour redonner aux véhicules leur aspect de départ. Il s’attaque entre autres au coffre embouti ou l’aile rayé tout en suivant des règles de sécurité minutieuses. Ses fonctions consistent entre autres : au diagnostic des dommages, à l’établissement des plans de réparations, au démontage et à la formation des accessoires de la carrosserie. Enfin, le carrossier automobile effectue les réparations. Le métier de carrossier nécessite une réelle formation professionnelle et une haute technicité. Cette profession fait d’ailleurs aujourd’hui appel à des outils modernes pour apporter plus de précision.

En outre, le carrossier automobile se mue parfois en carrossier peintre automobile. Ce dernier, en plus des fonctions de base du carrossier, effectue des finitions de peintures sur les parties endommagées. Le peintre en carrosserie est plus complet et mieux adapté dans plusieurs cas. Par ailleurs, il existe aussi bien des professionnels spécialisés uniquement en peinture automobile. Ce métier fait appel à de réelles compétences et à des qualités précises qui s’acquièrent généralement au bout d’une formation complète rigoureuse. Le salaire de ces professionnels est toutefois convenable et débute souvent à 1600 euros environ.

L’agent de maintenance ou d’entretien d’automobile


L’agent de maintenance ou d’automobile fait référence à de nombreux professionnels de l’automobile possédant toutefois des compétences techniques. En effet, cette catégorie regroupe plusieurs métiers tels que les contrôleurs techniques, les techniciens-électriciens, les ingénieurs en maintenance de véhicule ou encore les dépanneurs-remorqueurs. Cependant, l’agent de maintenance et d’entretien automobile renvoie en général au mécanicien automobile qui a pour principale mission l’entretien et la réparation des véhicules. En effet, ce professionnel a la gestion du système mécanique du véhicule. Ceci concerne entre autres : le moteur, la direction, la suspension, l’embrayage ou la boîte de vitesse.

D’autre part, le mécanicien automobile a aussi pour mission de faire des changements de pièces, d’effectuer des réglages et de faire des révisions systématiques pour le bon fonctionnement du véhicule. Les actions du mécanicien automobile débutent généralement par un diagnostic. Ainsi, ce dernier identifie les problèmes, il conseille le client et assure les interventions courantes. Pour pouvoir exercer cette profession, il faut généralement un baccalauréat professionnel en maintenance des véhicules auto. Par ailleurs, ce métier requiert des aptitudes précises.

Un mécanicien auto est rigoureux, méthodique, attentif, à l’écoute des clients et des avancées permanentes dans le domaine. Le mécanicien automobile a une rémunération mensuelle brute de base autour de 1400 euros. Enfin, ce professionnel a la possibilité de nombreuses évolutions en se spécialisant vers des domaines d’exercices comme ceux spécifiés plus haut dans la rubrique.

Le conducteur d’automobile


L’automobile crée de nombreux services indirects représentants de véritables opportunités. La conduite automobile rassemble aujourd’hui plusieurs professions fortement règlementées et présentant des atouts considérables. L’on distingue ainsi de nombreuses catégories de métiers de l’automobile contenant chacune des professions. D’une part, le taxi automobile est une profession aujourd’hui bien répandue qui rémunère convenablement ses artisans. La profession de taxi automobile s’exerce toutefois en qualité d’artisan, de salarié, d’actionnaire ou de locataire. Pour devenir chauffeur de taxi, il faut suivre des règles spécifiques et respecter des conditions définies dans sa région.

Être taxi automobile nécessite des qualités comme la mémoire visuelle développée, la concentration, la résistance physique et nerveuse. La rémunération du chauffeur de taxi varie en fonction de plusieurs critères comme le milieu d’activité, la période et la masse horaire de travail. Cette rémunération se situe toutefois autour de 2 500 euros nets mensuellement pour un travailleur en pleine activité.

D’un autre côté, la conduite automobile offre d’autres alternatives. Le secteur automobile engendre également des professionnels dans le métier de moniteur d’autoécole. Ce dernier a pour principale mission d’apprendre à conduire et le respect du Code de la route à une personne qui passe son permis. Le moniteur d’autoécole adapte sa manière d’enseigner selon la personne qui apprend pour atteindre dans chaque circonstance des résultats optimaux. Ce métier nécessite la patience, le respect du Code de la route, la pédagogie et un bon sens du contact. Pour devenir moniteur de conduite, des formations sont bien requises. Ce professionnel a généralement une rémunération avoisinant le SMIC.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *