Top 10 des métiers très prisés de médecines douces

Les soins naturels ont pris une grande envergure ces dernières décennies. Les professionnels de la santé n’hésitent plus à les prescrire en complément des traitements classiques. Ils restent aussi très prisés par les patients pour leur efficacité. Cela suscite de plus en plus des vocations. Nous vous présentons dans cet article quelques-uns des métiers en vogue dans le secteur des médecines douces et les formations à suivre pour y accéder.

Praticien de la médecine traditionnelle chinoise

Cette discipline a pour objectif d’équilibrer l’énergie vitale du corps. Elle repose sur une harmonisation du Yin et du Yang. Elle prend en compte l’homme dans sa globalité. Elle considère que tous les éléments de l’organisme interagissent entre eux. Éprouvée depuis des millénaires, la médecine traditionnelle chinoise reste très prisée pour son efficacité. Elle met prioritairement l’accent sur la prévention. Ce praticien recourt à des techniques naturelles pour soulager les migraines, les maux de ventre, les douleurs musculaires ou articulaires. Les patients peuvent aussi le solliciter pour traiter les symptômes liés à l’anxiété, l’angoisse, l’insomnie, etc. De nombreux établissements proposent en France des formations en médecine traditionnelle chinoise pour devenir acupuncteur, pharmacologue, diététicien, masseur ou thérapeute Qi Gong.

Praticien ayurvédique

D’origine indienne, l’Ayurveda vise à assurer l’équilibre permanent du corps humain pour le conserver en parfaite santé. Il a pour objectif de favoriser l’auto-guérison grâce à une harmonisation des cinq éléments fondamentaux (doshas) représentés par l’éther, l’air, le feu, la terre et l’eau. Cette discipline considère que les maladies résultent du déséquilibre de notre constitution personnelle dénommée « Prakriti ». Ce praticien propose à ses patients un bilan ayurvédique complet qui lui permet d’identifier les maux dont souffrent ces derniers. Sur la base du diagnostic établi, il fournira à chacun des malades pris en charge des astuces d’hygiène de vie, des conseils d’alimentation ainsi que des exercices de méditation, de yoga et de respiration. Il recourt aussi fréquemment à des massages. Des formations existent pour accéder aux métiers de thérapeute corporel ou d’énergéticien en soins ayurvédiques.

Naturopathe

La naturopathie prône l’auto-guérison. Ce praticien identifie les causes des pathologies grâce à diverses techniques naturelles. Il propose des solutions très efficaces pour équilibrer le corps humain et renforcer le système immunitaire de ses patients. Les procédés de cette discipline lui ont permis de s’imposer assez rapidement comme une thérapie de référence. Reconnue par l’OMS, elle se démarque par son caractère holistique. Elle prône également le principe de l’équilibre corporel pour remédier aux carences et éliminer les toxines. Cette médecine douce reste très prisée en France. Divers établissements proposent des cours dans ce domaine d’activité. Vous avez même la possibilité de suivre une formation en ligne pour devenir naturopathe.

Auriculothérapeute

Cette discipline repose sur l’utilisation de fines aiguilles stérilisées. Le spécialiste les plante à certains points spécifiques du pavillon de l’oreille. Au nombre de 278, ceux-ci correspondent à chaque partie du corps humain. Concrètement, le praticien active une zone particulière de manière à transmettre au système nerveux central des signaux qui affecteront l’organe concerné. Cette discipline repose donc sur une connaissance approfondie de l’anatomie. Les fines aiguilles stérilisées peuvent rester en place pendant quelques minutes ou durant des jours. Tout dépend de la pathologie prise en charge. Cette médecine douce vise également à rééquilibrer l’énergie vitale. Elle prône une bonne hygiène, une meilleure alimentation et une désintoxication périodique. Vous pouvez y recourir pour soulager les douleurs, l’insomnie, le stress, l’anxiété, les céphalées, etc. Différentes écoles proposent en France des formations pour exercer ce métier.

Praticien Shinkyu

Le Shinkyu désigne la médecine traditionnelle japonaise. Fortement inspiré des pratiques chinoises, il repose sur des techniques éprouvées comme le Shiatsu, l’acupuncture ou le massage Amma. Il permet essentiellement de stimuler naturellement l’énergie corporelle en vue d’une auto-guérison rapide. Les professionnels y recourent pour soulager de nombreux troubles. Le Shinkyu contribue au rétablissement des fonctions organiques. Il prévient de multiples pathologies. Il se révèle très efficace et intervient fréquemment en complément des traitements classiques. Il renforce le corps humain grâce à une meilleure circulation de l’énergie vitale. Pour vous former en Shinkyu, vous trouverez des bourses d’études dans des centres spécialisés au Japon.

Réflexologue

Cette médecine douce repose sur une excitation des principaux points stratégiques du corps humain. Ceux-ci se retrouvent notamment au niveau des mains, des pieds, des oreilles et du visage ou du crâne. Il reflète la cartographie des différents organes. Le professionnel pourra les impacter positivement via leurs terminaisons nerveuses. La réflexologie favorise une meilleure circulation de l’énergie vitale. Cela se traduit par un excellent drainage des toxines présentes dans le corps des patients. Cette médecine douce permet le rééquilibrage organique et l’activation du processus d’auto-guérison. Vous pouvez y recourir notamment pour soulager certaines douleurs. Quelques établissements proposent des cursus en France pour obtenir un certificat professionnel de réflexologue.

Praticien Shiatsu

D’origine japonaise, cette médecine douce favorise un rééquilibrage de votre énergie vitale. Elle permet à l’organisme d’évacuer facilement toutes les influences négatives liées au psychique du patient. Elle repose sur une technique très efficace. Elle soulage de multiples pathologies comme le stress, l’insomnie. Le Shiatsu combat également les douleurs et les autres troubles corporels. Concrètement, le thérapeute stimulera des points d’acupuncture spécifiques choisis en fonction de la pathologie à traiter. Pour devenir praticien Shiatsu, vous devez suivre une formation dans une école spécialisée. À la fin du cursus, vous obtenez un parchemin qui vous confère le titre de « spécialiste en Shiatsu » ou de « technicien en accu pression énergétique et shiatsu ».

Ostéopathe

Cette médecine douce a pour objectif de redynamiser les tissus et les organes afin d’améliorer le fonctionnement des articulations. Elle soulage toutes sortes de douleurs et les pathologies comme l’asthme, les migraines, les vertiges et l’insomnie. Cette discipline prend en compte l’être humain dans sa globalité grâce à son approche holistique. L’ostéopathie reste très prisée pour gérer les maux de dos. Elle se révèle très efficace contre le stress et les dépressions. Elle permet de corriger les problèmes de mauvaises postures. Les professionnels la recommandent également pour les rééducations. Ce thérapeute propose souvent des massages et des palpations très pratiques pour apaiser les douleurs musculaires liées à la sciatique, aux crampes, au lumbago, à l’arthrose, etc. Pour devenir le titre d’ostéopathe, vous suivez une formation initiale avant de passer un concours dans un établissement agréé par le ministère de la Santé. Le cursus s’étend sur 5 ans.

Chiropracteur

Cette médecine douce a pour principal objectif de normaliser la circulation de l’influx du système nerveux. Elle accroît sensiblement la capacité d’auto-guérison de l’organisme. Grâce à cette technique, le corps humain cicatrise plus rapidement et récupère mieux. La chiropraxie permet de soulager les douleurs osseuses ou articulaires et les problèmes de locomotion. Le thérapeute recourt essentiellement à des manipulations physiques de la colonne vertébrale et du bassin. Il agit sur le système nerveux avec ses mains, pour transmettre des signaux électriques spécifiques au cerveau et aux différentes parties du corps. Cette technique soulage également de nombreux troubles de santé. Pour devenir chiropracteur en France, vous devez suivre une formation de 5 ans à l’IFEC avec un BAC scientifique.

Hypnothérapeute

Cette discipline influence directement la subconscience du malade. Ce spécialiste soulage certains symptômes cliniques et aide le patient à mieux supporter les souffrances ou les douleurs qui en résultent. Cette médecine douce apparait comme une alternative crédible à l’anesthésie. Ce professionnel peut plonger un sujet dans un état d’inertie plus ou moins approfondie pour l’amener à développer de nouveaux comportements. Pour exercer ce métier, vous pouvez vous inscrire à l’hôpital de la Salpêtrière pour obtenir un diplôme universitaire d’hypnose médicale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *