Rédiger un CV pour un emploi à l’étranger : 6 conseils !

Si la carte nationale d’identité permet de justifier de l’identité d’une personne dans son pays, le Curriculum Vitae (CV) permet à cette personne de justifier de son identité professionnelle. Le CV est un document écrit en bonne et due forme qui présente le parcours scolaire et professionnel ainsi que les compétences d’une personne. Que vous aspiriez à un poste dans votre pays ou à l’étranger, la rédaction du CV est essentielle, car c’est le document qui fera état de vos compétences dans le poste auquel vous souhaitez postuler. Cependant, les modalités de rédaction ne sont pas toujours les mêmes à l’interne et à l’international. Certains éléments supplémentaires vous seront certainement demandés pour la création de votre CV pour postuler à l’international. Si vous devez postuler à l’étranger et que vous ne savez pas tout ce que la rédaction de votre CV impliquera, lisez simplement cet article pour vous ressourcer en quelques points.

Connaître les fondamentaux d’un CV

Écrire un bon CV, c’est d’abord tenir compte de tous les fondamentaux de ce document, car un petit renseignement de plus sur votre CV pourrait donner une plus-value à votre candidature par rapport aux autres. Il est donc important de ne rien oublier concernant votre parcours et vos réalisations. Un bon CV doit comporter :

  • vos informations personnelles ;
  • vos différentes formations ;
  • vos expériences professionnelles ;
  • vos connaissances linguistiques et informatiques ;
  • vos compétences ;
  • vos centres d’intérêt.

 

Présenter un bon CV à son futur employeur à l’étranger

Si vous envoyez votre CV à votre futur employé, la rubrique de vos informations personnelles devrait lui permettre de vous connaître partiellement sans même vous avoir rencontré. C’est pourquoi dans cette rubrique, il faut préciser votre nom, vos prénoms, votre date et lieu de naissance, votre adresse (numéro de téléphone, adresse e-mail, adresse de résidence, etc.).

Un bon CV ne servirait à rien s’il ne contient pas des informations relatives aux différentes formations de son auteur. Il est donc important de préciser vos formations antérieures de même que celles en cours. Ceci permettrait à votre futur employeur de savoir si vous êtes qualifiés ou assez formés pour répondre efficacement aux exigences du poste auquel vous postulez. Pour ce faire, renseignez minutieusement (en commençant par les toutes dernières formations) sur vos diplômes obtenus, vos spécialisations, les noms de vos formations, le nombre d’années durant lesquelles vous les avez faites ainsi que les écoles ou instituts dans lesquels vous vous êtes fait former.

Si vous avez déjà travaillé dans plusieurs entreprises, ce ne sera pas vraiment facile de vous rappeler de toutes vos expériences professionnelles. On en vient parfois à oublier certaines expériences (surtout lorsque vous avez fait plusieurs alternances ou stages professionnels de courte durée). Essayez tout de même de vous rappeler au maximum de vos différents parcours. Tâchez surtout de répertorier vos expériences professionnelles dont les domaines d’intervention et les diverses activités effectuées cadrent avec le poste pour lequel vous souhaitez postuler. Aussi, en renseignant sur vos expériences professionnelles, n’oubliez pas de décrire les différents postes occupés, le nom des différentes entreprises, le nombre d’années de chaque expérience, etc.

Les connaissances linguistiques et informatiques constituent aussi des éléments non négligeables dans un CV. Les informations de cette rubrique constituent généralement des atouts qui donnent plus de valeur au parcours professionnel d’un candidat qui postule, surtout à l’étranger. Si vous souhaitez envoyer votre CV à un potentiel employeur aux États-Unis par exemple (après avoir été mis au courant de la vacance d’un poste qui vous intéresse dans une entreprise américaine) et que votre document ne précise pas que vous comprenez parfaitement l’anglais, votre CV ne retiendra pas l’attention des recruteurs. Vous aurez beau avoir les compétences et qualifications requises, mais les connaissances linguistiques pourraient vous disqualifier. Cependant, si vous maîtrisez bien l’anglais et le précisez dans le CV, ceci serait un gros atout pour vous par rapport aux autres candidatures. Tâchez de bien renseigner sur cette rubrique en précisant pour chaque langue si possible le niveau du « parlé » et de « l’écrit ». Il en est de même pour les connaissances informatiques.

Les centres d’intérêt (hobbies, jeux, etc.) ne sont pas toujours importants dans un CV. Cependant, ils permettent au futur employeur de mieux vous connaître et de savoir ce que vous faites généralement de vos temps libres.

Mettre une photo sur le CV ou pas ?

Vous avez sans doute entendu parler des photos qui accompagnent les CV. Vous avez peut-être eu à créer vos CV avec votre photo y figurant pour demander de l’emploi dans votre pays. Cependant, vous vous demandez s’il est important de toujours insérer votre photo maintenant que vous devez postuler à l’étranger.

En effet, l’utilisation d’une photo sur son CV n’est pas toujours importante. Certains postes par exemple obligent les potentiels candidats à avoir une certaine morphologie ou physionomie. Si vous devez déposer votre candidature et votre CV pour une campagne publicitaire ou un défilé de mannequinat par exemple, votre photo sera très utile sur votre CV. Dans ce cas, il vous sera certainement demandé de joindre aussi à votre candidature une photo complète.

Dans certains pays comme la France ou l’Allemagne, il est recommandé d’apposer sa photo sur CV. Dans d’autres pays comme l’Australie, les États-Unis, le Canada, etc., l’utilisation d’une photo sur CV est purement proscrite. Il en est ainsi parce que certains recruteurs dans ces pays sont plus tard accusés de discrimination parce qu’ayant peut-être choisi le meilleur candidat pour un poste en se basant sur l’apparence (pour des postes purement sensibles). Tâchez de bien vous renseigner sur les modèles de CV de chaque pays afin de ne pas fournir un CV inapproprié bien qu’ayant les compétences requises.

Vous avez pris en compte tous les fondamentaux pour rédiger le CV. Cependant, il reste un certain nombre de choses importantes à ne pas négliger si vous devez postuler à l’étranger.

Choisir la langue adéquate pour créer son CV

Il serait vraiment regrettable de concevoir votre CV dans une langue qui s‘avère étrangère à votre futur employeur. Ce dernier vous précisera sans doute dans son offre d’emploi la langue dans laquelle vous devez rédiger toute votre candidature, y compris le CV. Si vous terminez la rédaction du CV en français par exemple et qu’il vous faut l’envoyer dans un pays anglophone, il est nécessaire d’avoir recours à un service de traduction de CV pour obtenir une traduction de curriculum vitae. Si ce n’est pas après avoir lu une offre d’emploi que vous voulez postuler et que vous envoyez juste votre CV à l’étranger pour demander éventuellement du travail, vous pouvez traduire le CV et joindre la version traduite à la normale (dans l’espoir que l’une ou l’autre sera certainement utile au destinataire).

S’assurer de prendre en compte toutes les exigences du recruteur

Comme énoncé brièvement un peu plus haut, les modalités de rédaction d’un CV ne sont pas toujours les mêmes et varient souvent d’un pays à un autre ou d’un recruteur à un autre. Il faut que vous vous assuriez de considérer toutes les exigences du recruteur en matière de création de CV pour être sûr d’avoir des chances de décrocher le poste. Dans des pays comme le Japon, certaines rubriques du CV (sinon la plupart) sont à écrire à la main. Il s’agit par exemple des informations personnelles du postulant, des références, etc., ce qui n’est pas le cas partout.

Montrer sa motivation

Pour postuler à l’étranger, il est vrai qu’une lettre de motivation vous sera demandée par le recruteur et que vous devez joindre au CV. Cependant, rien qu’en lisant le CV, votre futur employeur peut déjà avoir une idée de votre degré de motivation. Le CV peut donc contenir exceptionnellement quelques éléments de motivation. Il s’agit par exemple de mentionner brièvement dans une petite partie du CV vos objectifs pour cet emploi, vos aptitudes et vos capacités d’intégration, d’ajouter l’indicatif de votre pays à votre numéro de téléphone (dans les informations personnelles), de renseigner sur le décalage horaire pour recevoir les appels aux heures appropriées, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *