Quelles formations suivre pour exercer le métier diagnostiqueur immobilier ?

Le métier du diagnostiqueur immobilier est né vers la fin des années 90 et demeure en parfaite évolution. Les différentes conditions d’accès à ce métier sont règlementées par un arrêté du 2 juillet 2018. Le diagnostiqueur immobilier ou technicien chargé du diagnostic immobilier accomplit une mission délicate dans le domaine du bâtiment en général pour la sécurité des constructions, des personnes et de l’environnement. De fait, il doit répondre à certains critères s’il désire un fonctionnement efficace et sans difficulté de son activité. Découvrez ici tout ce que vous devez savoir sur la formation d’un diagnostiqueur immobilier, si vous souhaitez exercer ce métier noble et exigeant.

Quel est le rôle du diagnostiqueur immobilier ?

Le métier de diagnostiqueur immobilier réfère aux différentes exigences réglementaires liées au secteur de l’immobilier. Si vous désirez acheter, céder, mettre en location un bien immobilier, réaliser des travaux d’aménagement, vous devez nécessairement passer par un diagnostic particulier. À titre d’exemple, on peut énumérer :

  • Le diagnostic des installations électriques ;
  • Le diagnostic des tuyauteries de gaz encastrées et apparentes,
  • Le diagnostic des termites ;
  • Le diagnostic de l’amiante ;
  • Etc.

C’est un diagnostic imposé par la législation et a pour objectif la protection des personnes, du bien immobilier et de l’environnement.
Un diagnostiqueur immobilier se charge de cette activité pour vous et doit garantir, en matière de qualifications, un diagnostic professionnel. D’une part, il prélève des échantillons, réalise des analyses et découvre les risques sanitaires et environnementaux. D’autre part, il détermine la surface, élaborent des rapports précis et détaillés.

En outre, il faut préciser qu’il fait preuve d’une grande capacité de concentration, car il manipule des matériaux sensibles. Il s’organise parfaitement pour adapter ces visites en tenant compte des périodes de validité propre à chaque diagnostic.
Un diagnostiqueur immobilier est également qualifié de technicien chargé de diagnostics immobiliers, de technicien contrôle immobilier, de technicien diagnostiqueur en immobilier, de technicien en bâtiment, etc.

Quelles sont les compétences nécessaires pour devenir un diagnostiqueur immobilier ?

Il existe de multiples offres de formations pour être diagnostiqueur immobilier. Initialement, vous n’avez pas forcément besoin de suivre une formation universitaire ou d’être détenteur d’un diplôme pour devenir diagnostiqueur immobilier. Toutefois, si vous avez fait des études dans le domaine du bâtiment, cela représente un avantage. Une certification amiante sera un atout pour la réalisation de vos diagnostics, par exemple.
En second lieu, la liste suivante représente les autres spécialités que vous avez la possibilité d’apprendre afin de vous améliorer :

  • Formation dans le domaine de la technique du bâtiment ;
  • Formation termites ;
  • Formation gaz ;
  • Formation plomb ;
  • Formation diagnostique DCPE ;
  • Formation Carrez ;
  • Formation amiante sous section 4 ;
  • BTS bâtiment ;
  • BTS professions immobilières ;
  • BTS technico-commercial spécialisé ;
  • DUT génie civil ;
  • Une formation en électricité ;
  • La performance énergétique et électricité ;
  • La formation en DPE ;
  • Construction durable.

Ainsi, vous avez la possibilité d’opter pour une spécialisation dans l’un de ces domaines. La période de chacune de ces formations est relative. Elle est de façon générale courte. Toutefois, ces formations sont onéreuses et doivent obligatoirement être renforcées tous les 5 ans. Il est vivement recommandé de suivre une formation même si la loi ne l’exige pas. De fait, sur http://www.diagnosticoo.com, vous trouverez toutes les informations qu’il vous faut pour devenir un excellent diagnostiqueur immobilier, un vrai métier d’avenir.

Qui assure des formations de diagnostiqueur immobilier ?

De multiples structures publiques et privés offrent actuellement des formations de diagnostiqueur immobilier. On retrouve à titre d’exemple :

  • des GRETA ou de SONELO ;
  • des formations universitaires ;
  • des formations en alternance,
  • des formations directement assurées par l’employeur.

En réalité, de nombreux diplômes ont été innovés pour répondre à la demande croissante. Ces derniers ont la qualification de diagnostiqueurs DPE, tout comme les autres spécialisations du diagnostic immobilier.

L’avantage le plus impressionnant de ces diplômes est qu’ils attestent la formation suivie tout en offrant un niveau II, III ou IV en fonction des cas. De plus, ils permettent de s’inscrire à des qualifications au Répertoire National des Certifications Professionnelles ou RNCP. Ces diplômes de diagnostiqueur immobilier décernent une assurance de compétences, affectionnée par la clientèle.

À distinguer : la formation et la certification de diagnostic immobilier

Chaque diagnostiqueur a l’obligation d’être titulaire de multiples certifications. En réalité, la certification est nécessaire pour les diagnostics comme : amiante, termites, plomb, DPE, électricité et gaz. Elle est délivrée par des structures agrées par le COFRAC. Elle a une durée de validité de 5 ans (7 ans dès le 1er janvier 2020). Cela représente une évaluation qui comporte deux volets :

  • Un examen théorique, sous forme de QCM ;
  • Un examen pratique, avec la réalisation d’un diagnostic en situation.

Cet examen permet donc d’évaluer les connaissances théoriques ainsi que pratiques du diagnostiqueur immobilier. Si la durée de validité de la certification est délibérément délimitée dans le temps, c’est pour inciter les professionnels du diagnostic immobilier de maintenir leurs compétences à jour dans les secteurs techniques comme réglementaires. De plus, cette actualisation des connaissances peut prendre la forme d’un stage ou même d’une formation complémentaire. Toutefois, il convient de rappeler que la formation n’escompte à aucune période la démarche de certification.

Dans quelle structure exercer le métier de diagnostiqueur immobilier ?

Vous avez la possibilité d’exercer ce métier passionnant et exigeant comme salarié dans une entreprise ou dans un cabinet d’études spécialisées. En vérité, vous pouvez démarrer en tant que débutant, ensuite progresser pour avoir un poste de responsabilité dans une agence immobilière ou un cabinet d’expertise.

Par ailleurs, si vos compétences sont suffisantes, vous avez la possibilité d’exercer votre métier comme un indépendant. Car plusieurs personnes qui ont la capacité de management adorent le plus travaillier à leur propre compte.

Sur un autre plan, un diagnostiqueur immobilier doit nécessairement être en contact permanent avec d’autres professionnels du bâtiment, de la construction et de l’immobilier. Parmi ces derniers, on retrouve par exemple les architectes, les agences, les syndicats, etc. Il a aussi l’obligation de respecter les directives de mesure liées avec les superficies et les logements.

Le salarié gagne de façon annuelle entre 22 000 et 35 000 euros. Cependant, il faut préciser que le montant du salaire varie en fonction de plusieurs paramètres que sont l’expérience, les compétences et des qualifications. De plus, il a l’avantage d’avoir à sa disposition l’ensemble des équipements dont il a besoin pour son activité et aussi d’un véhicule pour ses déplacements. Mais, les honoraires d’un diagnostiqueur immobilier entrepreneur qui travaillent pour lui même varient en fonction de ses activités.

Comment créer une entreprise de diagnostic immobilier ?

Pour monter votre propre société de diagnostic immobilier, vous devez premièrement opter pour un statut juridique.
Vous avez la possibilité de choisir une autoentreprise, afin d’avoir un statut unipersonnel (avec un seul associé) tel que L’EURL et la SASU. Vous pouvez également opter pour une autre forme d’entreprise avec de multiples associés tels que la SAS et la SARL.

Pour ce faire, vous avez l’obligation d’examiner convenablement les atouts et les inconvénients de chaque statut. En réalité, ce statut vous engage sur le plan fiscal ainsi que sur votre régime de protection sociale.
Enfin, si votre entreprise compte plusieurs associés, chacun de vous devra attester des certifications indispensables pour la réalisation de diagnostics.

Quelles règles doit suivre un diagnostiqueur immobilier ?

Afin de devenir un diagnostiqueur immobilier, vous devez impérativement respecter certaines règles. En effet, vous devez :

  • Souscrire à une assurance responsabilité professionnelle ;
  • Être objectif ;
  • Respecter vos obligations à l’endroit des clients.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *