Quelles formations effectuer pour travailler dans l’automatisme ?

Les métiers de l’automatisme sont très exigeants et nécessitent des compétences pointues. Toute personne désireuse de se lancer dans ce domaine se doit donc de suivre une formation spécifique afin d’obtenir les qualifications requises. Alors, quelles sont les différentes options qui se présentent en termes de formation aux métiers de l’automatisme? Quelles sont les modalités d’accès à ces formations ? Quelles garanties offrent-elles ? Comment bien s’orienter ? Découvrez les réponses dans ce guide exclusivement dédié aux formations à effectuer pour travailler dans l’automatisme.

Les formations en automatisme auprès des organismes formateurs agréés

Pour travailler dans l’automatisme, l’un des moyens les plus simples est de se faire former dans un centre de formation aux métiers de l’automatisme. Le recours à ce type d’organisme vous permet notamment d’obtenir une qualification professionnelle dans un domaine spécifique de l’automatisme en un temps relativement court. Un autre avantage de ces organismes de formations est relatif à la façon dont les cours sont dispensés. En effet, l’apprentissage y est essentiellement pratique avec des situations semblables à celles que l’on peut rencontrer sur le terrain. Ce qui signifie que dès que vous terminez votre formation, vous pouvez entrer directement sur le marché du travail, et ce, sans avoir à faire des stages supplémentaires.

Les spécialités disponibles dans les centres de formation professionnelle

Les organismes de formations proposent des offres d’apprentissages pour une multitude de métiers de l’automatisme. Vous pouvez par exemple choisir de vous faire former dans l’un des domaines suivants :

  • L’ingénierie des automatismes associés ;
  • La programmation des systèmes automatisés ;
  • L’électromécanique ;
  • La mécanique ;
  • Le dépannage des systèmes électromécaniques ;
  • L’électronique ;
  • Le management (pour acquérir une expertise en gestion des équipes au sein d’une industrie utilisant des systèmes automatisés pour certaines tâches dangereuses)…

En fonction du domaine choisi, les offres de formations peuvent légèrement varier d’un organisme à l’autre. Certains centres offrent même la possibilité à leurs élèves de suivre simultanément plusieurs formations différentes afin d’acquérir la polyvalence tant recherchée par les employeurs.

Le BTS, une formation professionnalisante pour travailler dans l’automatisme

Le Brevet de Technicien Supérieur (BTS) Automatisme est un diplôme qui sanctionne une formation professionnalisante de deux ans dans un lycée ou dans une école privée.

Il fait partie de la famille des formations de courtes durées qui permettent d’obtenir une qualification directe pour exercer dans le domaine de l’automatisme. Ainsi donc, si vous désirez passer un BTS automatisme, vous avez principalement le choix entre : un BTS Conception et Industrialisation en Microtechniques (CIM), un BTS Conception et Réalisation des Systèmes Automatiques (CRSA) et un BTS Contrôle Industriel et Régulation Automatique (CIRA). Voici un petit point sur les contenus de ces différentes formations.

Le BTS Conception et Réalisation des Systèmes Automatiques

Le BTS CRSA est axé sur la conception des robots et autres systèmes automatisés. Au cours des deux années de formation, les étudiants apprennent non seulement à réaliser des automates capables de remplacer valablement l’homme, mais aussi à les mettre en service puis à assurer leur maintenance sur le long terme. En outre, une période de stage de quelques semaines est prévue durant la formation afin de permettre aux étudiants d’acquérir des expériences professionnelles pratiques.

Par ailleurs, notez que si vous optez pour un BTS CRSA, vous serez à terme utile dans presque tous les secteurs. Vous pourrez devenir par exemple chef de projet dans une entreprise industrielle qui désire implémenter de nouvelles solutions automatisées afin d’accroître sa productivité. Mais ce n’est pas tout, avec un BTS CRSA, vous pouvez également continuer votre formation dans une école supérieure en vue de l’obtention d’une licence ou d’un diplôme d’ingénieur en automatisme.

Le BTS Contrôle Industriel et Régulation Automatique

Comme son nom l’indique, ce BTS vient sanctionner une formation en gestion des systèmes automatiques. Le programme de formation comprend des matières classiques et d’autres disciplines spécifiques au domaine (instrumentation, automatisme…). À la fin de la première année, un stage professionnel de 3 mois est obligatoire.

Quelles sont les qualifications d’un titulaire du BTS CIRA ?

Un étudiant ayant suivi le cursus du BTS CIRA sera à terme apte à installer des robots, à les manipuler et à les contrôler. Et ce n’est pas tout, il peut également s’occuper de la maintenance et de l’entretien de divers appareils utilisés dans le processus industriel. C’est donc cette formation qu’il vous faut si vous projetez de devenir un technicien de régulation automatique. En outre, comme pour tous les autres BTS automatismes, vous pouvez poursuivre vos études dans une école d’ingénieur avec un BTS CIRA.

Le BTS Conception et Industrialisation en Microtechniques

La formation débouchant sur un BTS CIM est axée sur la conception des microcomposants des systèmes automatisés. À l’instar des autres formations, elle comprend un volet général puis un volet technique comprenant des disciplines telles que la réalisation et l’intégration des microsystèmes. La tranche horaire est repartie en cours théoriques, en travaux pratiques et en travaux dirigés. Une période de stage  de 3 à 4 mois est également observée en fin d’année.

En ce qui concerne les éventuels débouchés de cette formation, il faut souligner que le titulaire d’un BTS CIM peut exercer en tant que micro technicien dans une entreprise industrielle. En fonction des besoins de l’entreprise, il peut être chargé de la conception d’appareils de précisions ou plus généralement de leur maintenance (et de l’entretien). Il peut aussi faire équipe avec des électrotechniciens ou des ingénieurs sur certains projets d’envergure.

Les conditions à remplir pour accéder au BTS Automatisme

Le diplôme permettant de s’inscrire en BTS Automatisme est le baccalauréat. En règle générale, tous les baccalauréats sont acceptables, mais pour maximiser vos chances, vous devez disposer d’un Bac scientifique, d’un Bac STI2D ou d’un bac professionnel (domaine de la mécanique, de l’électronique ou de la microtechnique). L’admission se fait sur étude de dossiers avec des critères pouvant varier d’un établissement à l’autre, surtout en ce qui concerne la moyenne. Quoi qu’il en soit, avoir le bac est déjà un grand atout. Bien entendu, il existe aussi certains BTS du domaine industriel (et donc ayant trait à l’automatisme) qui sont accessibles sans le baccalauréat. Dans ce cas, il suffit de justifier du niveau de la classe de terminale pour être éligible. Là aussi, les conditions de sélection ne sont pas standards et peuvent donc varier d’un établissement à l’autre.  

En dehors de l’aspect relatif au niveau d’étude admis en BTS, notez que vous devez faire preuve de certaines qualités si vous désirez faire un BTS automatisme. Par exemple, vous devez être dynamique et appliqué, car les cours pour l’obtention d’un brevet de technicien supérieur sont très intensifs. La maîtrise de l’anglais est également un atout majeur.

Le Diplôme Universitaire Technologique pour travailler dans l’automatisme

Le Diplôme Universitaire Technologique  (DUT) est aussi un diplôme professionnalisant de courte durée. À l’instar du BTS, il qualifie directement son détenteur pour les métiers de l’automatisme. La formation dure deux ans, avec les périodes de stages, et est dispensée dans un institut universitaire. À la fin de la période d’apprentissage, les étudiants sont soumis à un examen de sortie à l’issue duquel le diplôme leur est délivré. Entre autres spécialités du DUT permettant d’embrasser une carrière dans l’automatisme, on a : le DUT génie industriel, le DUT génie mécanique  et productique et le DUT génie électrique et informatique industrielle.

Pour information, sachez que si vous optez pour un DUT automatisme, votre formation sera beaucoup plus généraliste que dans le cadre d’un BTS ou d’une formation dans un centre de formation.

En ce qui concerne les conditions d’inscription au DUT, elles sont semblables à celle du BTS. La seule différence ici est que l’obtention du baccalauréat est une condition sine qua non. Bien entendu, théoriquement, le niveau de la classe de terminale reste valable, mais les universités n’acceptent pas souvent ce type de dossiers.

La formation dans une école d’ingénieur

Le diplôme d’ingénieur en automatismes s’obtient après une formation de longue durée. Il vient sanctionner un cursus intensif effectué généralement dans une école d’ingénieur. L’accès à ce cycle d’apprentissage est possible pour les détenteurs de BTS, de DUT ou de licences en automatisme. À la fin de sa formation, un ingénieur en automatismes dispose des compétences requises pour intervenir à tous les niveaux du processus d’automatisation industriel. De la conception des projets au contrôle du bon fonctionnement des robots en passant par leur fabrication, il est un maillon incontournable. En outre, lorsque vous optez pour une formation dans une école d’ingénieur, vous avez la quasi-certitude de trouver un emploi dès l’obtention de votre diplôme. Le profil est très recherché sur le marché du travail.

Le Master en automatisme

Le Master en automatisme est aussi une formation de longue durée. À l’instar du diplôme d’ingénieur, il s’obtient en 5 ans à compter du baccalauréat. Sont éligibles à cette formation, les personnes disposant d’un Bac + 3 en automatisme ou dans les domaines de l’électronique, de l’électromécanique, de la mécanique… En termes d’emploi et de qualification, le Master est équivalent au diplôme d’ingénieur. Le titulaire d’un Master en automatisme n’aura pas de difficultés à trouver un emploi après sa formation, ni à s’insérer dans la vie professionnelle.

Que retenir ? Les formations pour travailler dans l’automatisme sont aussi multiples que variées. Vous pouvez par exemple opter pour une formation dans un centre de formation agréé, un BTS, un DUT ou un diplôme d’ingénieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *