Comment rédiger un CV pour une offre d’emploi d’intérim en architecture ?

Le Curriculum Vitae (CV) est un document incontournable pour se faire connaître des employeurs. Il est important de le concevoir en fonction de sa destination pour pouvoir se démarquer des autres candidats. Vous êtes un architecte et vous vous demandez comment rédiger un CV à transmettre à une agence de travail temporaire. S’il est bien conçu, ce document est un gage de crédibilité. C’est pour cela qu’il n’y a point besoin d’écrire sur plusieurs pages ou de le surcharger. Il doit être personnalisé en fonction de l’emploi d’intérim visé et de l’entreprise concernée. Un titre qui retient l’attention, une bonne sélection des expériences et une présentation sur mesure sont également des critères essentiels pour rendre son CV efficace. Découvrez-en davantage dans cet article.

Collecter les informations à mettre dans le CV avant de commencer la rédaction

Avant de vous mettre à rédiger votre CV, vous devez regrouper les informations à mettre dans les diverses rubriques du document.

Plusieurs personnes ont tendance à sauter cette étape pourtant cruciale pour obtenir un CV efficace. En effet, lorsque vous avez à portée de main toutes les informations vous concernant, il ne restera qu’à faire un tri pour réussir votre rédaction. Pour une offre d’emploi en intérim, le CV doit en réalité contenir des renseignements pertinents et précis dans le but de répondre au profil spécifique recherché. Vous ne devez pas vous éloigner des rubriques classiques. Les principales informations à rassembler concernent :

  • La présentation personnelle ;
  • Le cursus et les formations ;
  • Les expériences professionnelles ;
  • Les divers (hobbies, centres d’intérêt, niveau de langue…)…

Pendant que vous réalisez cet exercice, vous devez vous assurer qu’il n’y a pas de « trous » notamment dans votre parcours professionnel. En effet, avoir des périodes de vacances dans son CV n’inspire guère confiance. Il est important d’apprendre à justifier ces blancs par une formation ou encore un engagement dans une activité associative.

Mettre un titre accrocheur sur son CV d’architecte

Une fois que l’on a recueilli les informations idoines à mettre sur son CV, on peut maintenant passer à sa rédaction. Le magazine Gataka pourrait d’ailleurs vous aider dans cette tâche. Concrètement, il faut penser en premier à mettre un titre accrocheur après avoir inscrit ses informations personnelles. On rappelle que dans la présentation personnelle, vous devez préciser vos coordonnées notamment :

  • Le prénom ;
  • Le nom ;
  • L’adresse de résidence ;
  • Le numéro de téléphone ;
  • L’adresse électronique.

En ce qui concerne le titre, vous ne devez pas utiliser une formulation trop familière ou mettre une description trop poussée.

Repérez le titre dans l’annonce d’emploi d’intérim

Le titre d’un CV pour une mission d’intérim en architecture doit être impactant et court. Cela permettra au recruteur de cerner votre profil au premier coup d’œil. Il est conseillé de reprendre simplement l’intitulé exact du métier indiqué dans l’offre d’emploi. On sait à quel point les métiers d’architecte urbaniste et d’architecte paysagiste peuvent se ressembler.

Si l’annonce précise que le poste à pourvoir est destiné à un « architecte urbaniste », mieux vaut utiliser cette expression exacte. Si vous aviez exercé par le passé les tâches recherchées, mais que le poste que vous occupiez était baptisé « architecte paysagiste », il est recommandé de reprendre mot pour mot l’intitulé de l’annonce. Vous l’aurez compris, il est utile d’adapter votre CV à chaque offre à laquelle vous répondez.

Compléter le titre du CV avec un sous-titre

Outre le titre extrait de l’offre d’emploi, il est conseillé de faire en sorte qu’il pointe au moins une de vos expériences professionnelles. L’objectif est toujours de vous démarquer des autres postulants. Pour ce faire, vous devez éviter les formulations flatteuses et passe-partout que l’on retrouve sur la plupart des CV. « À l’écoute », « jeune et dynamique » ou encore « sérieux » sont des formulations que l’on attend généralement de tout salarié.

Le titre du CV doit se présenter comme un résumé de votre niveau de responsabilité. En plus d’utiliser le titre qui se retrouve dans l’annonce, vous pouvez y ajouter votre domaine d’expertise. Un sous-titre de quelques mots vous permet de préciser :

  • Un niveau d’expérience ;
  • Une spécialisation ;
  • Une différenciation comparativement au profil générique.

La rubrique expérience professionnelle

La section réservée à l’expérience professionnelle est d’une importance capitale sur un CV d’architecte. C’est la rubrique qui résume votre parcours professionnel. Elle permet de montrer au recruteur dans quelles entreprises vous aviez travaillé depuis l’obtention de votre plus haut diplôme. Cette section permet aussi de lui démontrer que vous disposez des compétences techniques nécessaires pour briguer efficacement le poste proposé.

Mettre l’accent sur ses récentes expériences

Lors de la rédaction d’un CV pour une mission d’intérim en architecture, vous devriez mettre en premier vos expériences professionnelles les plus récentes. Ces expériences qu’elles soient en intérim ou pas doivent préférentiellement avoir un lien avec la mission. Pour optimiser votre CV, il est même recommandé de passer sous silence les expériences qui n’ont pas de rapport direct avec l’offre d’emploi. L’Objectif est de retracer votre parcours de la plus percutante des manières possibles. Les raisons de vouloir postuler pour une offre d’emploi en intérim peuvent être diverses :

  • La mobilité ;
  • Le besoin d’avoir une certaine indépendance ;
  • Le fait d’avoir multiplié des missions dans des domaines assez variés…

Peu importe la raison, sachez que vous ne disposez que d’une ou de deux pages au plus pour convaincre le recruteur. Autant aller à l’essentiel.

Choisir les expériences à mettre en fonction de son niveau d’expertise

C’est une évidence, la partie expérience professionnelle d’un architecte junior ne saurait prendre la même forme que celle d’un senior. Le junior, le jeune diplômé ou un professionnel en reconversion verra vide le pavé qui résume ses expériences professionnelles s’il ne fait pas état de ses stages. A contrario, l’expérimenté n’a pas besoin de déclarer toutes ses compétences professionnelles. Le plus important est de rester pertinent dans la valorisation de vos expériences qui correspondent à ce que le recruteur recherche.

Décrire succinctement ses anciens emplois

Lors de la description de vos anciens emplois, il est conseillé d’utiliser deux colonnes. Il faut que le recruteur se retrouve visuellement dans la présentation de vos expériences. Mettez donc à gauche les dates et à droite l’entreprise et la description du poste occupé. Dans cette description, utilisez des listes à puce et des verbes d’action pour présenter l’objet de vos précédentes missions. Cela indique que vous êtes immédiatement opérationnel. De plus, le recruteur doit pouvoir distinguer pour chacune de vos missions :

  • Les objectifs ;
  • Les réalisations ;
  • Les résultats obtenus ;
  • Les nouvelles compétences acquises.

Évidemment, toutes ces informations doivent transparaître sur votre CV de façon succincte. Il ne sera point question d’écrire un roman.

La présentation du CV pour intérim, un aspect à ne pas négliger

Outre le contenu, la forme et la présentation du CV comptent aussi. Des fautes d’orthographe ou de grammaire sur un CV pour une mission d’intérim peuvent vous faire recaler. Il en est de même avec une présentation difficile à déchiffrer. Quant au vocabulaire, il ne doit pas être trop technique. Vous devez employer un ton adapté et professionnel pour permettre au recruteur de vite cerner vos compétences et expériences.

Rester simpliste dans la mise en forme du CV

En ce qui concerne la mise en forme de votre CV, il n’y a rien de mieux que de faire simple. Les polices baroques, les surcharges visuelles, l’excès de couleurs, les multiples graphiques, et l’abus de listes à puce sont souvent suspects aux yeux des recruteurs. Cela sous-entend que le candidat cherche à enjoliver ses qualités et son parcours pour dissimuler ses lacunes. Par ailleurs, votre curriculum vitae doit être aéré avec des espaces, mais vous ne devez pas en abuser.

Prendre le temps de personnaliser son CV d’architecte

Un CV d’architecte en intérim doit être personnalisé pour sortir du lot. Il est important d’utiliser les mots-clés de l’offre d’emploi. Mais, vous devez aussi trouver le plus qui vous différencie de vos concurrents.

Faut-il mettre une photo pour se démarquer ?

La photo, quoi qu’on en dise, permet au recruteur de visualiser un profil et par ricochet de mémoriser la candidature qu’il a en face de lui. La photo peut donc représenter un plus pour vous. Pour conseil, évitez de mettre une photo de vacances. Mettez plutôt une photo de pro avec le regard fixant un point à côté de l’objectif.

Peaufiner l’accroche du CV

Vous devez travailler l’accroche de votre CV pour faire la différence. Il s’agit d’un paragraphe que l’on met en haut de son CV pour inciter le recruteur à chercher à en savoir plus. Ces quelques phrases de 5 ou 6 lignes expliquent brièvement vos motivations et vos compétences. Vous pouvez utiliser l’accroche pour mettre en avant vos qualités, vos compétences et vos expériences.

On retient de cet article que la rédaction d’un CV pour une offre d’emploi d’intérim en architecture nécessite au moins une once de créativité. Il faut un titre accrocheur, une bonne présentation des diverses rubriques et une personnalisation du CV. Après lecture de votre curriculum vitae, le responsable du recrutement ne doit avoir qu’une envie, vous convoquer en entretien d’embauche !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *